Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Paroisse catholique d'Auriol
Menu

Bénédiction, passion et résurrection

Nous avons tendu nos rameaux pour que le Seigneur les bénisse. Que la création, la nature, nos campagnes, nos villes, nos maisons, nos familles, nos amis soient bénis.

Puis nous avons contemplé les évènements de la passion de Jésus et sa fin tragique sur la croix.

Quel paradoxe : la même foule qui acclamait en Jésus le fils de David, le roi, le messie qui allait refonder la vie des hommes dans une justice vraie, profonde, inaltérable, la même foule vocifère : « Crucifie-le ! »

Contempler ce drame, en faire mémoire à travers les siècles est l’acte de foi constitutif de l’Eglise.

La foi de l’Eglise, simplement par sa vie et sa communion, atteste dans ces évènements sans issue, la victoire de Dieu, la victoire du Christ, une victoire définitive sur la mort et le péché.

D’une manière tout à fait imprévue, cette confession de foi investit le cœur d’un centurion romain. Témoin et même acteur de la mort de Jésus, il atteste : « Vraiment cet homme était Fils de Dieu ! »

La puissance de vie qui, en Jésus, a remporté la victoire, a ébranlé son esprit de mercenaire et a eu raison de sa brutalité et de son inconscience. Cette puissance de vie surgit de la puissance de communion qui unit jésus au Père : « Père, non pas ma volonté mais ta volonté ! » Nous-m^mes sommes immergés dans cette communion.

A l’heure de la mort de Jésus le rideau du temple se déchire. Le corps de Jésus livré pour nous est le nouveau Temple. L’offrande que Jésus fait de sa vie reçoit nos propres vies, porte leurs attentes et leurs dynamismes pour les tourner vers le Père.

Le Seigneur fait en nous sa demeure. Nos cœurs et nos corps, le Seigneur les choisit pour en faire son temple.

Alors la victoire de Jésus sur le péché et sur la mort nous est donnée par Dieu pour qu’elle soit notre propre victoire.

Voici donc : le Seigneur nous bénit en nous donnant la victoire de Jésus pour qu’elle soit notre propre victoire. Nous recevons cette bénédiction en entrant dans l’amour du Christ, amour de service, amour d’oubli de soi, amour puissant de miséricorde, de pardon et de résurrection.